Publié le 16 Août 2017

Autocadeau pour fêter des noces de rubis : une opale noire bien évidemment. D'après Walmont de Bomare, cette pierre est dite la plus noble des pierres au vingt et unième chapitre de l'Apocalypse. Cela est contesté par Louis de Launay mais Herr Doctor Friedrich Benesh étudiant la physico-chimie de la Jérusalem céleste, résout élégamment le problème en rattachant l'opale au groupe des jaspes invoquées par le voyant de Patmos : 

"Dans l'expérience du jaspe procurée par l'être de l'opale, vit dans l'Apocalypse la métamorphose de tout l'ancien cosmos, issu de l'évolution terrestre, en une terre nouvelle, un ciel nouveau, une humanité future, une divinité future, une ville future. Tout en elle est opale : splendeur de la métamorphose qui, dans son abandon confiant et infini, est devenue lumineuse."

La belle noire de 5,64 carats vient d'Australie.
La belle noire de 5,64 carats vient d'Australie.

La belle noire de 5,64 carats vient d'Australie.

L'IMP possède aussi de belles éthiopiennes.
L'IMP possède aussi de belles éthiopiennes.

L'IMP possède aussi de belles éthiopiennes.

Un traité de pétrologie apocalyptique.

Un traité de pétrologie apocalyptique.

Sylves à Reichenau an der Rax où naquit Otto de Habsbourg-Lorraine et dont une rue porte le nom de Friedrich Benesch.

Sylves à Reichenau an der Rax où naquit Otto de Habsbourg-Lorraine et dont une rue porte le nom de Friedrich Benesch.

A Angers, la Jérusalem céleste d'Hennequin de Bruges. Noter les Y pythagoriciens, symboles des bifurcations du libre arbitre.

A Angers, la Jérusalem céleste d'Hennequin de Bruges. Noter les Y pythagoriciens, symboles des bifurcations du libre arbitre.

sur les murs de l'IMP.

sur les murs de l'IMP.

Publié le 14 Août 2017

Jour d'allégresse pour l'IMP : wedding à Shady Lane Cellars entre Dr. BB et Dr. RE. Cérémonie émouvante dans les vignobles, toasts inspirés, fiesta joyeuse et danse des sauvages bien évidemment. Pour tous les participants, venus d'Aquitaine, d'Iowa, de Normandie, de Singapour et du Texas, une date à marquer d'une pierre blanche, de Petoskey bien sûr.

Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!
Wedding!

L'indien qui joue si adroitement du tambour est une indienne : la percussionniste Marie-Ange Petit.

Hexagonaria percarinata du dévonien (pavage pas trop périodique : il y a des pentagones).

Hexagonaria percarinata du dévonien (pavage pas trop périodique : il y a des pentagones).

Publié le 13 Août 2017

O temps, suspends ton vol, dans un jardin bien sûr. Célébrations du 35ème anniversaire dans les topiaires d'Eyrignac et de Marqueyssac, puis nuit au Plaza-Madeleine de Sarlat avec passage dans son bar à cocktails, bien évidemment.

Merci pour ce moment !

Un pied sur un sablier et tenant une urne funéraire, le dieu du temps qui passe dans les jardins d'Eyrignac.
Un pied sur un sablier et tenant une urne funéraire, le dieu du temps qui passe dans les jardins d'Eyrignac.
Un pied sur un sablier et tenant une urne funéraire, le dieu du temps qui passe dans les jardins d'Eyrignac.
Un pied sur un sablier et tenant une urne funéraire, le dieu du temps qui passe dans les jardins d'Eyrignac.

Un pied sur un sablier et tenant une urne funéraire, le dieu du temps qui passe dans les jardins d'Eyrignac.

Le parc suspendu de Marqueyssac.
Le parc suspendu de Marqueyssac.

Le parc suspendu de Marqueyssac.

Le Plaza-Madeleine
Le Plaza-Madeleine
Le Plaza-Madeleine
Le Plaza-Madeleine

Le Plaza-Madeleine

Publié le 7 Juillet 2017

Pelerinage et remembrances au château d'Audigeay, désormais château des Dames (Dupuy) de la Renardière. Les vieilles pierres gravées, le parc à l'anglaise avec lac, cèdre et séquoia n'ont pas changé depuis Georges, mais un siècle plus tard, Marraine a découvert le cuvier ressuscité et apprécié les crus médaillés. Retour par la Sauve Majeure et les andrones, cornières et couverts de Créon.

Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.
Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.
Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.
Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.
Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.
Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.
Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.
Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.

Né en 1866, Georges batifolait dans le château de sa maman.

Georges y rendait la justice et le dimanche fleurissait les tombes d'aïeux. Le temps a tout effacé, les tombes autant que les ancêtres.
Georges y rendait la justice et le dimanche fleurissait les tombes d'aïeux. Le temps a tout effacé, les tombes autant que les ancêtres.

Georges y rendait la justice et le dimanche fleurissait les tombes d'aïeux. Le temps a tout effacé, les tombes autant que les ancêtres.

Rédigé par Institut de Mathématiques de Pralognan (IMP)

Publié dans #IMP Regiomontanus, #temps, #art

Publié le 6 Juillet 2017

Tandis que Jupiter hante l'Elysée et qu'Hermès occupe Bercy, Cérès, ou Demeter, est prodigue avec l'IMP. C'est le temps des récoltes caudéranaises : courgette de 3 kilo, moult aulx violets et oignons blonds. Récoltes et semailles comme disait Alexandre.

Moissons
Moissons
Moissons

Publié le 6 Juillet 2017

Près du site ferretcapien de l'IMP, il y a plein de choses intéressantes : des dunes avec des petites bêtes et de jolies plantes, des plages infinies avec des couspics, l'église avec des cloches électroniques en cristal (trois tubes de verre contenant des gouttes de mercure qui viennent frapper des crayons de cristal et produisent un son amplifié et transmis à des haut-parleurs situés dans le clocher), et même un puit de pétrole, comme au Texas !

Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.
Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.
Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.
Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.
Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.
Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.
Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.
Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.

Vu avec notre marraine de 94 printemps, fin juin 2017.

pendant ce temps le soleil ne se couche jamais sur l'IMP
pendant ce temps le soleil ne se couche jamais sur l'IMP

pendant ce temps le soleil ne se couche jamais sur l'IMP

Rédigé par Institut de Mathématiques de Pralognan (IMP)

Publié dans #IMP Regiomontanus

Publié le 19 Juin 2017

Les présidents passent, les majorités changent, mais il y a toujours un cousin de Jojo avec un chapeau à plumes dans un fauteuil de la république, à droite, à gauche ou ailleurs. Et comme dit la sagesse corse : 

Cucini di tèrzu è a piu bèlla parintia: un hanu nulla à sparte.

Ancu l'onori so castichi.

corsitude
corsitude

Rédigé par Institut de Mathématiques de Pralognan (IMP)

Publié dans #politique

Publié le 12 Juin 2017

Entre les transports de joie de l'Ascension et le vent de l'esprit de la Pentecôte, une nouba académique très réussie avec un programme alléchant et une assistance de qualité. Un anniversaire de un an, en système sexagésimal, dignement célébré par des agapes au Quatrième mur et au Café du port, bien évidemment.

nouba
Le Quatrième mur édifié par Victor Louis, et Café du port devant le pont de Napoléon.
Le Quatrième mur édifié par Victor Louis, et Café du port devant le pont de Napoléon.

Le Quatrième mur édifié par Victor Louis, et Café du port devant le pont de Napoléon.

Rédigé par Institut de Mathématiques de Pralognan (IMP)

Publié dans #IMP Regiomontanus, #math, #art

Publié le 18 Avril 2017

Le 17 avril après-midi, spectacle météorologique en tout genre au dessus de l'IMP. Une onde orographique s'est formée, des nuages finement striés sont apparus et on a même eu droit à une fugace turbulence de Kelvin-Helmholtz au dessus du Bochor ; merci aux non-linéarités de Navier-Stokes. Autour du soleil, les halos concentriques de diffraction par les cristaux de glace des cirrus étaient bien visibles ; merci Maxwell.

Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz
Kelvin-Helmholtz

Rédigé par Institut de Mathématiques de Pralognan (IMP)

Publié dans #montagne, #math